Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 août 2011 2 09 /08 /août /2011 22:51

galilee[1]-copie-1

Galileo Galilei, dit "Galilée", mathématicien, physicien et astronome florentin  (Pise 1564 - Arcetri 1642). Professeur à l'université de Pise de 1589 à 1591, puis à celle de Padoue de 1592 à 1610. Il revient à Florence en 1610, comme mathématicien de la Cour.

 

En 1584 il invente une méthode pour mesurer le pouls et établit les lois pendulaires. 

 

1591 : loi sur la chute des corps.

 

1597 : il améliore le compas à proportion qui permet à la fois de mesurer les angles ouverts et fermés, et d'effectuer des calculs arithmétiques.

 

1600 : Giordano Bruno est brûlé en place publique à Rome pour avoir refusé d'abjurer ses thèses sur l'univers infini

 

1609/1610 : premières découvertes astronomiques grâce à la lunette dont il améliore les capacités. En 1610 : il publie "Le messager des étoiles" (Siderus nuncius) dans lequel il fait part de ses découvertes (relief de la lune, découverte des satellites de Jupiter auxquels il donne le nom de son protecteur Cosme de Medicis, composition de la voie lactée). Cette œuvre circule rapidement dans toute l'Europe et renforce les thèses de Copernic sur l'héliocentrisme

 

1612 et 1613 : discours sur les corps flottants; lettres sur les taches solaires.

 

1616 : Galilée fait circuler sa "Lettre à Christine de Lorraine" (mère du grand duc de Florence) dans laquelle il s'interroge sur l'interprétation de la bible.

 

1616 : devant la renommée grandissante de Galilée et sa défense de l'héliocentrisme, le Saint Office Romain Catholique met les œuvres de Copernic à l'index. Implicitement, Galilée se voit interdit de poursuivre publiquement sa défense des thèses  coperniciennes.

 

26681[1]1623 : il publie "L'essayeur" (Il saggiatore), violent pamphlet contre la scolastique aristotélicienne.

 

1623 : élection d'un nouveau pape, Urbain VIII. Proche des milieux intellectuels qui défendent Galilée, la cardinal Maffeo Baberini est élu pape à la surprise générale. Galilée se croit autorisé à reprendre ses études astronomiques.

 

 

 1632/1633 : publication des "Dialogue sur les deux systèmes du monde" (Dialogo sopra i due massimi sistemi del mondo). Galilée prend ouvertement parti pour Copernic  et la thèse de l'héliocentrisme. Convoqué par l'Inquisition, il doit abjurer en 1633, "j'abjure et exècre d'un cœur sincère…".


1633 - 1642 : Galilée est condamnée à la résidence à perpétuité dans sa demeure d'Arcetri près de Florence. Il  y poursuit néanmoins ses travaux et fait publier en Hollande en 1638 ce qu'il considère comme son œuvre majeure, "Discours sur les deux sciences nouvelles" (Discorsi e Dimonstrazioni matematiche intorno a due scienze) dans laquelle il jette les bases d'une théorie sur la loi de l'inertie qui sera reprise et corrigée ultérieurement par Newton.


1642 : Galilée meurt à Arcetri; il est presque aveugle depuis plusieurs années.

 

On notera que les dernières œuvres de Galilée ont été écrites en italien; geste très volontaire de sa  part car il souhaitait être compris par le plus grand nombre.


"La vie de Galilée" de Bertolt Brecht respecte avec beaucoup de fidélité celle de l'homme "Galilée"; on ne pourra reprocher au personnage de mentir à propos de l'homme.


26686[1]

Lectures :

Jean-Pierre Maury, "Galilée le messager des étoiles".- Gallimard 1986, coll. "Découvertes -science". Simple, richement illustré, cet ouvrage permet de mieux comprendre la place de Galilée dans l'histoire des sciences. 

 

Dava Sobel, "La fille de Galilée".- O. Jacob 2001, trad. C. Cler.  Cette oeuvre biographique s'inspire de la correspondance entre la fille Galilée, Virginia, et son père, entre 1623 et 1633.Si l'on a retrouvé les lettres écrites par Virginia, celles de son père semblent être définitivement perdue. Cloitrée sous le nom de "sœur Céleste" (oui oui…) à moins de 500 mètres de la demeure de son père, elle lui écrit de nombreuses lettres sur leur quotidien comme sur les travaux entrepris par Galilée, ou ses démêlés avec l'église catholique.


Curiosités :


- "Et pourtant elle tourne !". .. ces mots attribués à Galilée à sa sortie de l'Inquisition, après avoir s'être rétracté, n'ont jamais été prouvés. Cela signifie probablement que Galilée avait la ferme intention de poursuivre ses recherches.

- Les  tableaux représentant Galilée devant ses juges sont des œuvres imaginaires. Une partie des archives de son procès ont été perdues ou demeurent introuvables.

- De même, le tableau représentant Galilée sur la tour de Pise effectuant devant témoins la démonstration de sa théorie sur la chute des corps, est imaginaire. L'expérience s'est vraisemblablement déroulée, mais en haut du clocher de Padoue.

 

P.R., juillet 2011

Partager cet article

Repost 0

commentaires

  • : Le blog de L'Astrolabe 44
  • Le blog de L'Astrolabe 44
  • : Savoirs et savoir - Cultures et cultures
  • Contact

  • lastrolabe44
  • Faire du théâtre est une activité à hauts risques, amateur ou professionnel. On peut le pratiquer comme un divertissement, ce n'est pas un crime. Pour nous, c'est vouloir exprimer quelque chose, échanger, être dans le monde.
  • Faire du théâtre est une activité à hauts risques, amateur ou professionnel. On peut le pratiquer comme un divertissement, ce n'est pas un crime. Pour nous, c'est vouloir exprimer quelque chose, échanger, être dans le monde.

L'Astrolabe 44

Recherche

Archives