Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 juin 2012 2 12 /06 /juin /2012 15:27

senevide.jpg     En général, nous choisissons et jouons nos pièces ensemble. Ce travail collectif est  un grand plaisir; c'est de lui que naissent nos exigences de qualité et de sérieux.

 

Mais certains parmi nous abritent des "clandestins", des scènes, des textes, que nous travaillons en dehors de nos projets collectifs. Question de choix, de goût, d'attirance, d'envie de se dépasser. Parmi ces travaux personnels, certains sont à maturité depuis longtemps et ne demandent qu'à être donnés au grand jour.

 

Vous trouverez ci-dessous la description de deux spectacles courts que vous pouvez inviter - chez vous pour une soirée entre amis - ou à l'occasion d'évènements divers. Nous vous les proposons pour votre plaisir ou votre réflexion (ou les deux). Pas besoin de décors ni d'éclairage. Juste une invitation amicale; le plaisir de se retrouver entre amis. Et c'est gratuit.

 

Pour plus de renseignements, écrivez nous.

 

H-R-Dardant-5.JPG     Henri René Dardant joue "Les méfaits du tabac" d'Anton Tchekhov (1902)

 

A la demande de sa femme, Nioukhine, la cinquantaine, doit faire une conférence sur les méfaits du tabac dans un cercle de province. Il est peu question de tabac mais plutôt des lamentations d'un homme que sa femme tyrannise depuis trente-trois ans et qui profite de ce bref instant de liberté pour s'apitoyer sur son sort. On retrouve dans ce personnage drôle et pitoyable à la fois, toute la tendresse de Tchekhov pour les "ratés" de la vie.

Durée : environ 20 minutes


 

photo-3.JPG      Pierre Reipert  (texte) et Dominique Blain (flûte) jouent "A Tell Zaatar la mort est arrivée en riant" de Tahar Ben Jelloun (1976).

 

1976, la guerre civile commence au Liban. Le camp palestinien de Tell Zaatar à Beyrouth-Est, assiégé depuis plusieurs mois, se rend. Dans la même nuit, les milices phalangistes pénètrent dans le camp et ouvrent le feu. On comptera plusieurs centaines de victimes, hommes, femmes et enfants.

L'horreur du massacre - de tous les massacres - est le sujet de ce long poème de Tahar Ben Jelloun.

 

"Un ciel de démence est tombé sur Tell Zaatar

Avec ses oiseaux morts et ses nues blessées

Le cri ou le chant d'une mère qui se nourrit de sable

Tire sur ses cheveux et vide sa mémoire"

 

C'est un dialogue entre le texte  et la musique - Durée : environ 20 minutes

Partager cet article

Repost 0

commentaires

  • : Le blog de L'Astrolabe 44
  • Le blog de L'Astrolabe 44
  • : Savoirs et savoir - Cultures et cultures
  • Contact

  • lastrolabe44
  • Faire du théâtre est une activité à hauts risques, amateur ou professionnel. On peut le pratiquer comme un divertissement, ce n'est pas un crime. Pour nous, c'est vouloir exprimer quelque chose, échanger, être dans le monde.
  • Faire du théâtre est une activité à hauts risques, amateur ou professionnel. On peut le pratiquer comme un divertissement, ce n'est pas un crime. Pour nous, c'est vouloir exprimer quelque chose, échanger, être dans le monde.

L'Astrolabe 44

Recherche

Archives