Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
19 décembre 2014 5 19 /12 /décembre /2014 16:43
OUVERTURE D'UN ATELIER THEATRE ADULTES

S'EXPRIMER AVEC OU SANS PAROLES

 

L’association L'Astrolabe 44 ouvre un ATELIER THEATRE pour adultes à partir du jeudi 15 janvier 2015.

 

Chaque jeudi de 19h30 à 22h30 au local de l'Astrolabe 44, 67bis rue de Cardurand

 (près de l'école Gambetta) à Saint Nazaire

 

L'atelier concerne des personnes intéressées par l'expression scénique. L'expérience du jeu théâtral n'est pas requise pour s'y inscrire.

L'atelier propose une démarche progressive pour découvrir ou redécouvrir sa créativité dans la rencontre sur scène. Alliant l'improvisation et les textes, l'expression corporelle et la voix, Fernand Jourdain conduit la démarche selon les règles du jeu dramatique.

 

La succession des ateliers hebdomadaires se complétera de deux stages en week end :

 

  • le Clown Poétique les février 2015 le 28 février et 1er mars 2015,
  • le Masque Neutre et structures corporelles les 28 et 29 mars 2015.

Soucieuse du lien social, l’association L’Astrolabe 44 propose des tarifs adaptés aux revenus de chaque personne.

La participation aux stages est incluse dans les tarifs proposés. Possibilité de s’inscrire séparément aux stages.

 

Renseignements, tarifs et inscriptions au O6 14 72 54 74 ou astrolabe44@orange.fr

Repost 0
10 avril 2014 4 10 /04 /avril /2014 14:06

12 avril : lecture de Peau d'Ane dans le cadre du festival intergénérationnel des musiques de Marc Kowalczyk - 15 heures - Centre Culturel Flammarion ,Pornichet - Entrée libre

18, 19 et 20 avril : festival T dans le TAF - 4 spectacles sur le thème du travail - Théâtre Jean Bart, Saint-Nazaire.

7, 8, 9 et 10 mai : le 9ème festival de caves s'arrêtera à Saint-Nazaire, à l'invitation de L'Astrolabe 44. Des spectacles dans des lieux étonnants et dans un rapport intime avec les spectateurs. Information détaillée à suivre.

17 Mai : lecture de Des animaux dans le piano, dans le cadre du festival intergénérationnel des musiques de Marc Kowalczyk - 15 heures - Centre Culturel Flammarion ,Pornichet - Entrée libre

24 mai : hommage à Albert Camus, lecture de L'étranger par L'Astrolabe 44, accompagnée des 11 chorals de la Passion selon Saint Jean, de J.S. Bach (ensemble vocal Voix Voconces) - Centre Culturel Rex, Le Pouliguen à 20h30 - Entrée libre, libre participation. Information détaillée à suivre.

25 Mai : idem, église Saint-Gohard, bd de la Renaissance, Saint-Nazaire - 17 heures

Repost 0
12 juin 2012 2 12 /06 /juin /2012 15:27

senevide.jpg     En général, nous choisissons et jouons nos pièces ensemble. Ce travail collectif est  un grand plaisir; c'est de lui que naissent nos exigences de qualité et de sérieux.

 

Mais certains parmi nous abritent des "clandestins", des scènes, des textes, que nous travaillons en dehors de nos projets collectifs. Question de choix, de goût, d'attirance, d'envie de se dépasser. Parmi ces travaux personnels, certains sont à maturité depuis longtemps et ne demandent qu'à être donnés au grand jour.

 

Vous trouverez ci-dessous la description de deux spectacles courts que vous pouvez inviter - chez vous pour une soirée entre amis - ou à l'occasion d'évènements divers. Nous vous les proposons pour votre plaisir ou votre réflexion (ou les deux). Pas besoin de décors ni d'éclairage. Juste une invitation amicale; le plaisir de se retrouver entre amis. Et c'est gratuit.

 

Pour plus de renseignements, écrivez nous.

 

H-R-Dardant-5.JPG     Henri René Dardant joue "Les méfaits du tabac" d'Anton Tchekhov (1902)

 

A la demande de sa femme, Nioukhine, la cinquantaine, doit faire une conférence sur les méfaits du tabac dans un cercle de province. Il est peu question de tabac mais plutôt des lamentations d'un homme que sa femme tyrannise depuis trente-trois ans et qui profite de ce bref instant de liberté pour s'apitoyer sur son sort. On retrouve dans ce personnage drôle et pitoyable à la fois, toute la tendresse de Tchekhov pour les "ratés" de la vie.

Durée : environ 20 minutes


 

photo-3.JPG      Pierre Reipert  (texte) et Dominique Blain (flûte) jouent "A Tell Zaatar la mort est arrivée en riant" de Tahar Ben Jelloun (1976).

 

1976, la guerre civile commence au Liban. Le camp palestinien de Tell Zaatar à Beyrouth-Est, assiégé depuis plusieurs mois, se rend. Dans la même nuit, les milices phalangistes pénètrent dans le camp et ouvrent le feu. On comptera plusieurs centaines de victimes, hommes, femmes et enfants.

L'horreur du massacre - de tous les massacres - est le sujet de ce long poème de Tahar Ben Jelloun.

 

"Un ciel de démence est tombé sur Tell Zaatar

Avec ses oiseaux morts et ses nues blessées

Le cri ou le chant d'une mère qui se nourrit de sable

Tire sur ses cheveux et vide sa mémoire"

 

C'est un dialogue entre le texte  et la musique - Durée : environ 20 minutes

Repost 0
11 février 2012 6 11 /02 /février /2012 17:57

DSCF2037.JPG

Pemières représentations au théâtre Jean-Bart à Saint-Nazaire

 

 Notre cycle de représentation de "La vie de Galilée" de Bertolt Brecht touche à sa fin. A moins d'une possible représentation sous le ciel étoilé de Peillac, nous allons remiser décors, costumes, accessoires… C'est la fin d'une aventure qui aura commencé il y a trois ans et mobilisé plus de quarante personnes.

 

DSC00434-copie.jpgNous aurons joué douze fois, devant près de 2500 spectateurs, de Saint-Nazaire à Guérande, en passant par La Chapelle-des-Marais, Nantes et Chateaubriant. En plus de "l'équipe Galilée", ce sont plus de trente associations qui ont collaboré avec nous dans ces différentes villes. Car jamais il n'a été question de représenter uniquement une pièce, mais toujours d'accompagner celle-ci par des débats, des conférences, des animations en tous lieux, afin de mieux cerner son contenu. Merci aussi aux nombreux universitaires et scientifiques qui se sont déplacés, parfois de loin, pour mettre leurs connaissances au service du public.

 

De la sueur, des larmes parfois, mais surtout de merveilleux souvenirs.  Outre le plaisir du jeu théâtral - nous étions vingt cinq sur les planches dont une dizaine pour la première fois - nous avons fait des rencontres étonnantes et émouvantes. Le visage radieux de nos menuisiers, soudeurs, peintres du Secours Populaire, de nos couturières et régisseurs-accessoiristes, qui découvraient dans la lumière de la scène le résultat de leur travail.

 

DSCF2021A.jpgDSCF1880.JPGDSCF1814.JPG

 

Le sourire des bénéficiaires du restaurant social ou du Secours Populaire qui s'étaient mis sur leur trente-et-un pour "aller au théâtre". Le regard amusé puis attentif des badauds au musée des Beaux-arts de Nantes qui ont suivi nos "balades" à l'occasion des Journées Européennes du Patrimoine. Les questions et observations - parfaitement pertinentes - qui fusent dans la bouche des élèves de tel ou tel lycée. Les débats qui se prolongent au Fanal, à l'Université Permanente, au Parvis, dans une bibliothèque, une maison de quartier, dans un couloir du Secours Populaire de Nantes, au coin d'une table du restaurant social… Sans oublier l'attention et le respect des équipes de techniciens qui nous ont accueillis dans les différentes salles de représentation.

 

Et surtout ce public bigarré, aux couleurs multiples, reflet de toutes ces rencontres. Une attention soutenue malgré la longueur du spectacle. Des moments de silence profond, bien plus bouleversants qu'une salve d'applaudissements.


DSC00449-copie.jpg

 

Citer des noms ? A quoi bon, ils sont si nombreux, et nous ne voudrions pas courir le risque d'en oublier un seul. Chacun se reconnaitra. C'est sans fausse honte que nous faisons notre, cette phrase de Peter Brook :

 

"Lorsque les émotions et le sujet d'un spectacle sont liés au désir du public de voir plus clair en lui-même, c'est alors que l'esprit s'enflamme" (L'espace vide).

 

Alors, merci encore une fois à vous tous. Et surtout, merci à toi, camarade Bertolt, de nous avoir donné un texte si riche, si surprenant. Nous sommes heureux d'avoir essayé de prolonger ton souffle.

 

Nous allons maintenant nous attaquer à un nouveau thème de travail : "Etrange étranger…", en compagnie d'auteurs comme Arthur Miller ("Vu du pont") et Laurent Gaudé ("Eldorado"), et de tout ce que vous, vous voudrez bien nous apporter.

 

A bientôt,

Fernand Jourdain, président de L'Astrolabe 44

Pierre Reipert, mise en scène

 

DSC00602-copie.jpg

Repost 0
24 août 2011 3 24 /08 /août /2011 19:16

ministere_culture-1-.jpgVoici un extrait du courrier qui nous a été adressé par M. Dominique Sicot, au nom du Ministère de la Culture et de la Communication, le 13/07/2011 :

 

"Madame, Monsieur, La commission d'examen des dossiers de l'appel à projets du Plan d'actions expérimental 2011, Pratiques artistiques et culturelles innovantes, solidarité et éducation populaire, s'est réunie le 12 juillet. Nous avons le plaisir de vous annoncer que votre projet "Galilée et nous... " a été retenu et sera soutenu…"

 

Le dossier à candidature lancé par le Ministère de la Culture auquel nous avions répondu en juillet dernier, avait l'objet suivant :

 

"A l'issue des forums régionaux de 2010 et des tables-rondes qui se sont tenues au Forum national Culture du 4 février 2011 sous le signe de la culture partagée, il s'agit, pour le ministère de la Culture et de la Communication, de donner une suite aux temps des analyses, des interrogations et du dialogue en soutenant des initiatives qui concourent au développement de nouveaux modes de pratique et d'expressions artistiques au sein de la population, en particulier lorsqu'elles participent au renforcement de la cohésion sociale.

 

Cette démarche s'appuie sur la richesse que porte, dans chaque territoire, le vivier de projets qui sont mis en œuvre par des individus ou des groupes d'individus animés par une même passion, une même envie de découverte ou de partage des arts et de la culture.

 

En accompagnant des projets emblématiques du développement ou du renouvellement de ces pratiques artistiques et culturelles, cette expérimentation doit contribuer à faire émerger ou connaître des initiatives audacieuses et notamment celles caractérisées par leur ouverture culturelle ou artistique particulière, leur créativité ou leur inscription dans les expressions les plus actuelles…."

 

Au nom de toute l'équipe de L'Astrolabe 44 et des associations qui nous ont soutenu et soutiennent ce projet, merci !

 

Pour L'Astrolabe 44, Fernand Jourdain - Pierre Reipert

Repost 0
28 juillet 2011 4 28 /07 /juillet /2011 16:56

L’Astrolabe 44 est une association à but non lucratif créée à Saint-Nazaire en février 2009. Elle est constituée aujourd’hui de près de 40 membres bénévoles.

Astrolabe 44 logo copie

 

Notre objectif premier a été la création de la pièce de Bertolt Brecht, « La vie de Galilée ».

 

Au delà de cet objectif, notre volonté est de contribuer à rendre les cultures et les savoirs plus accessibles pour  tous. Pour nous, travailler en lien avec d’autres partenaires, d’autres associations sur des objectifs communs, est fondamental. La richesse, la créativité de chacun naissent de la confrontation, de l’échange et du travail en commun.

 

Autour de Galilée, un collectif de plus de 20 associations s’est créé à Saint-Nazaire en septembre 2010 sous le nom de « Galilée et nous ». Ainsi, nous avons pu lier les représentations de « La vie de Galilée » avec un riche programme de conférences, débats, lectures, expositions. Une façon de travailler qui sonne comme un début…

 

Nos partenaires :

 

-          Ville de Saint-Nazaire

-          Comité nazairien du Secours Populaire Français (SPF)

-          Saint-Nazaire Associations / Agora 1901

-          Club d’Astronomie de la Presqu’Ile

 

L'Astrolabe 44 est adhérente à la FNCTA (Fédération Nationale des Compagnies de Théâtre et d'Animation)

 

  Membres du bureau de L'Astrolabe 44 :

 

- Pésident : Fernand Jourdain

- Vice Président, direction artistique : Pierre Reipert

- Secrétaire : Danièle Bleuzen

- Trésorière : Marcelle Rialland

Adresse postale : 67 bis rue de Cardurand, 44600 Saint-Nazaire 

Siège : 29 rue H. Barbusse, 44600 Saint-Nazaire

Repost 0

  • : Le blog de L'Astrolabe 44
  • Le blog de L'Astrolabe 44
  • : Savoirs et savoir - Cultures et cultures
  • Contact

  • lastrolabe44
  • Faire du théâtre est une activité à hauts risques, amateur ou professionnel. On peut le pratiquer comme un divertissement, ce n'est pas un crime. Pour nous, c'est vouloir exprimer quelque chose, échanger, être dans le monde.
  • Faire du théâtre est une activité à hauts risques, amateur ou professionnel. On peut le pratiquer comme un divertissement, ce n'est pas un crime. Pour nous, c'est vouloir exprimer quelque chose, échanger, être dans le monde.

L'Astrolabe 44

Recherche

Archives